Accéder au contenu principal

5 raisons pour lesquelles je ne voterai pas Marine Le Pen

Première raison : bien qu'elle cherche à minimiser son lien avec le Front National "historique", Marine Le Pen reste la Présidente et représentante de ce parti.  A l'origine, le Front national pour l'Unité française fut fondé en 1972  à l'initiative du mouvement d'extrême droite "Ordre nouveau" et réunissait des anciens poujadistes, des mouvements ou personnes issus de courants pétainistes ou néo-nazis, quelques royalistes etc. Dans ses fondamentaux le FN n'est pas républicain. Si Marine Le Pen avait voulu rompre avec ce passé sulfureux, elle aurait pu quitter le parti.

Deuxième raison : Si Marion Anne Perrine Le Pen s'était appelée Rosalie Durand ou Simone Baldur, elle ne serait jamais devenue la présidente de ce parti. Elle reste fondamentalement aussi une héritière. La place encore accordée au père (toujours Président d'honneur ? ), à la nièce, à la sœur, au compagnon, au petit cercle d'amis... montre que le mouvement est géré comme une entreprise familiale. 

Troisième raison : Marine Le Pen se pense au dessus des lois en profitant de son immunité parlementaire pour ne pas répondre aux convocations des juges. Plusieurs affaires la concernent. Ce qui est ennuyeux c'est que bien que s'en prenant à l'Europe et au système, Marine Le Pen nous montre qu'elle en a visiblement bien profité.

Quatrième raison : incapable de faire un discours sans lire ses notes, Marine Le Pen est notoirement incompétente en économie. Les chiffres annoncés varient (par exemple sur le nombre d'emplois qu'elle promet de créer elle ne dit pas toujours la même chose ou son adjoint Philippot donne d'autres chiffres... 1 million 7 pour l'une, 1 million pour l'autre...). Plus encore, ses propositions montrent qu'elle peut promettre tout et son contraire prétendant à la fois défendre l'économie libérale et les plus fragiles... Les outils qu'elle se donne et en particulier la menace de quitter l'Europe ou la zone euro fragiliseraient forcément les plus faibles (le franc serait plus faible, l'inflation reprendrait de plus belle ...). Les perspectives de réindustrialisation paraissent peu pensées et dans tous les cas dépendre de l'économie mondiale...

Cinquième raison : fidèle en ce sens à son père, Marine Le Pen procède par amalgames. Elle relie immigration et insécurité , islam et terrorisme . Elle utilise la laïcité non pour protéger mais pour exclure. Elle défend un modèle de référence où la tradition n'est guère questionnée. L'Histoire est revue au service d'une idée nationale où dire la vérité serait s'en prendre à la patrie. Toute sa logique repose sur le soupçon, la dénonciation de la supposée façon de penser des uns ou des autres (les profs manipuleraient leurs élèves, les syndicalistes n'agiraient jamais pour les travailleurs mais pour leurs intérêts propres...), aider les migrants serait ne pas aider les SDF (qui seraient forcément français). Le système de pensée du Front National est fondé sur l'opposition des petits entre eux. Compte tenu de ce que l'on peut lire dans les réseaux sociaux, le discours du Front National favorise le racisme, le rejet de l'autre... Il s'agit de diviser pour mieux régner mais plus grave encore d'instiller peu à peu dans la Société une sorte de venin. Il faudrait que ceux qui défendent la fraternité soient contraints de se justifier. 
On se souvient par ailleurs de menaces à peine voilées formulées à l'encontre des fonctionnaires ou de la Presse...

Bien d'autres raisons pourraient être formulées. 
Voter Marine Le Pen c'est alimenter les peurs, les divisions, introduire une violence supplémentaire dans une Société qui a besoin au contraire de se retrouver pour que les citoyens puissent construire ensemble. 
L'alternative n'est pas voter Marine Le Pen ou laisser faire, ne rien changer.
Il existe d'autres voies portées en particulier par ceux qui se retrouvent dans l'idée d'une sixième république. 
Que chaque personne tentée par ce vote de défiance et de violence mesure que l'on ne construit rien avec la colère ou le ressentiment ... et sûrement pas le progrès et le "vivre ensemble"...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

C comme ....

Candidat  A soixante jours de l'élection présidentielle, le paysage semble n'être pas encore totalement clarifié. Chacun relèvera un certain nombre de paradoxes, de contradictions qui traduisent une forme de désarroi dans lequel nous nous trouvons aujourd'hui.
Des candidats et bien peu de candidates... Où sont les femmes dans cette histoire ?  Quand elles n'ont pas été évincées, elles semblent être restées prudemment en retrait.  Charlotte Marchandise, Michèle Alliot-Marie, Nathalie Artaud, Rama Yade... n'ont que très peu de chance d'être élues.  La candidature de Marion Anne Perrine Le Pen plus connue sous le prénom de Marine mis en avant pour tenter d'effacer son patronyme s'inscrit dans une logique particulière. Il est frappant de noter à quel point la candidate tente d'adoucir son image, de paraître plus féminine, veut prétendre à l'apaisement... prétentions vite contrecarrées par la posture adoptée lorsqu'elle échange avec la Presse ou s…

Le feuilleton débile

Quelle triste campagne électorale !
Quel sinistre feuilleton !
Faut-il revenir sur la pathétique mise en scène du candidat de la droite et de ses alliés prompts à tourner casaque au gré du vent ?
Faut-il souligner comment la candidate d'extrême droite crache au visage de la Justice montrant que c'est elle qui décidera du calendrier de ses rencontres avec le juge ? Quel bel exemple !

Mais pendant ce temps, certains consacrent leur énergie à défendre leur chapelle, délivrent des brevets de gauchitude ou de trahison, s'érigent en théoriciens du yakafocon et poursuivent pinaillages, disputes, querelles d'égo, exégèse des programmes...tandis que d'autres ont fui ou retournent leur veste en se jurant "progressistes", tandis que ça chipote sur l'alinéa truc du programme de Machin, tandis que les étiquettes empêchent de penser et que chacun demande à l'autre de se soumettre à sa vision forcément juste....

Pendant ce temps, l'extrême droite creuse son…